REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

 

Logo HPF RVB 72dpi horizontal 200x64

Personnages illustres...

 Louis Honoré

 

Louis HonoreLouis Honoré, l'instituteur du village devenu historien, Membre, puis Président, de la Société d'Etude et d'Archéologie du Var, il  est  l'auteur de plusieurs ouvrages dont le plus connu s'intitule : « Figanières au temps de  la Révolution".  Séduisant, passionné autant que passionnant, il a marqué de son sceau la vie culturelle de la société varoise du début du XXème siècle.

Le Docteur Pierre-Jean Gayrard, actuel Président de la Société d'Etude et d'Archéologie du Var, a réalisé un travail remarquable sur ce Figaniérois exceptionnel qu'il a commenté lors d'une vidéo conférence à Figanières début octobre 2012. Avec son concours, nous reproduirons ici l'essentiel de la biographie de Louis Honoré qu'il a reconstituée grâce aux  nombreux documents que des membres de la famille lui ont confiés.

 

 

 

   Louis Michel

Louis Michel Louis Michel, très connu dans le département du Var et au-delà de ses frontières, est lui aussi né à Figanières au XIXème siècle et y a vécu ... Il en a même été le Maire quelque temps. Mais ce sont ses dons surnaturels qui l'ont rendu fameux. Tout Figanières connaît la maison du Voyant Louis Michel ! Il a d'ailleurs fai l'objet d'un livre "Le Voyant Louis Michel, de Figanières" rédigé par Louis Honoré.

Pierre-Jean Gayrard lui a également consacré une étude qu'il a livrée aux Figaniérois lors de la même vidéo conférence. Homme énigmatique et doué d'un don de voyance reconnu par tous ceux qui l'ont approché, Louis Michel a également sa place ici et nous publierons les éléments du travail de recherche réalisée par le Docteur Gayrard le concernant et qu'il voudra bien nous confier.  

 

 

 

 

 

 

Ne manquez pas de revenir sur le site qui sera enrichi très bientôt concernant ces deux personnages.

 

Antoine Barrière

Antoine Barrire photo.2.1 Né en 1905 et décédé en 1977, Antoine Barrière, issu d'une vieille famille figaniéroise par sa mère née Giboin, artiste de talent, a été un fidèle témoin de son temps, ses  peintures autant que ses poèmes l'ont rendu célèbre. Il a partagé son temps entre Saint Raphaël où il enseigna et Figanières où il retrouvait dans sa maison la paix et la nature provençale, l'enchantement des vieilles pierres, la musique des fontaines, l'humanité des vieux villages. René Georges Laurin, Maire de Saint Raphaël, Conseiller général, Député puis Sénateur du Var, lui même aujourd'hui disparu,  lui rendait ainsi hommage lors de son décès 
"Antoine Barrière n'est plus. Saint Raphaël a perdu son chantre. Sa voix calme et tranquille, sa langue châtiée de Professeur de lettres, hante encore la mémoire de ceux qui l'ont connu et qui, l'ayant approché, ont été attirés par cet être d'exception qui incarnait les vertus du "maître d'école" de notre jeunesse. Sa voix s'est tue, mis son souvenir reste vivace et son image, pour ceux qui l'ont fréquenté, comme pour ses amis inconnus, se retrouve aisément dans ses 72 poèmes.... Le poète - le créateur au sens étymologique du terme - a su recréer pour nous les paysages familiers du littoral raphaëlois, cette côte déchiquetée dont parle Mistral. Il a su aussi, dans une poésie intimiste, avec un langage simple et précis et des images en demi-teinte, évoquer l'âme provençale d'un peuple qui, malgré l'exubérance méridionale de surface, reste secrète et ne se livre qu'après une longue patience. Le vieux maître d'école a su nous donner enfin - avant de disparaître - une dernière leçon à travers ses poèmes et cette leçon, c'est l'espérance." 

pdf button

André Lefebvre

Andr Lefebvre.f1Né le 19 août 1894, diplômé en 1914 de l'Ecole Supérieure de l'Aéronautique, brillant ingénieur, comptant parmi les grands designers automobiles du XXème siècle, André Lefebvre avait élu résidence secondaire à Figanières, à Terrissole plus précisément. Concepteur pour Citroën de la Traction Avant en 1934, du TUB en 1939, de la 2 CV en 1938, c'est à Figanières que les premiers essais de la DS conçue en 1955 ont été réalisés ; Terrissole  dont les environs étaient un terrain idéal pour essayer de nouvelles voitures (collines et montagnes dans un rayon de 40 km, peu de circulation, on pouvait y conduire en toute tranquillité depuis le niveau de la mer jusqu'à 1000 m d'altitude et détail d'importance, la presse n'étant pas encore informée, on pouvait y procéder paisiblement à des essais de prototypes ultrasecrets), est alors ainsi devenue un centre d'essais non officiel du bureau d'études de Citroën. 

André Lefebvre avait dessiné, entre 1923 et 1931, pour le compte de Gabriel Voisin qui l'avait embauché dès mars 1916, plusieurs voitures de compétition détentrices de records. C'est certainement l'influence de l'illustre pionnier de l'aviation qu'était Gabriel Voisin qui l'a forgé, lui  donnant une expérience unique grâce à laquelle il a très vite obtenu toute la confiance des patrons successifs de Citroën - à commencer par André Citroën lui-même. André Lefebvre disparut malheureusement trop jeune un peu avant ses 70 ans. On pourra lire avec intérêt l'ouvrage de Gijsbert-Paul Berk paru en 2011 sous le titre "André Lefebvre de la Voisin Laboratoire à la Citroën DS" aux éditions E-T-A-I

 

 

Plan du site

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Open source productions